Louise Weiss

Baptême d'une rose

WEISS 1.jpg

Le 26 juin 1993, la ville de Saverne et la Roseraie ont rendu hommage à Louise Weiss, Européenne de cœur, en lui dédiant une nouvelle rose de couleur jaune, spécialement créée pour elle, s'associant ainsi à la Journée Nationale inscrite au titre des Commémorations françaises, fêtant le centenaire de la naissance de cette femme remarquable.
Cette superbe rose, créée par l'obtenteur Paul Pekmez et éditée à Saverne, a été baptisée par Madame Catherine Lalumière, Secrétaire Générale du Conseil de l'Europe, en présence de nombreux invités.

La rose“Louise Weiss” rappelle l'action de cette femme intelligente, courageuse et passionnée, qui milita pour les causes les plus difficiles : les relations internationales dans l'entre-deux-guerres et les prémisses de l'idée européenne à travers la revue “L'Europe Nouvelle” qu'elle fonda en 1918, l'émancipation féminine et la lutte pour le suffrage féminin qu'elle obtint du Général de Gaulle en 1946. Louise Weiss, doyenne d'âge de l'Assemblée (elle a 86 ans), prononça, le 17 juin 1979, le discours inaugural du premier Parlement européen, élu au suffrage universel. Elle exprima à cette occasion “la joie la plus forte que puisse éprouver une créature au soir de sa-vie, la joie d'une vocation de jeunesse, un combat pour l'Europe, miraculeusement accompli." Décédée en 1983, elle légua la totalité de ses biens à la ville de Saverne, afin 'd'y constituer un musée retraçant son action. Ce projet a vu le jour dans le cadre superbe du château des Rohan.

LOUISE WEISS.jpg
 

La rose “Louise Weiss” est issue de multiples hybridations réalisées dès 1986 dans les laboratoires de Monsieur Paul Pekmez, obtenteur de renommée internationale. Le rosier “Louise Weiss” est issu d'un croisement des variétés “Golden Fantaisie” et “Bekola”, ainsi que d'un cultivar nommé “Pekgold”. Sur l'ensemble des semis, une sélection d'une dizaine de cultivars fut réalisée en juin 1987. En novembre, les 3 cultivars restants furent greffés sur le porte-greffe “Indica major”, utilisé pour la culture des roses en serre.
En 1988, après observation et analyse, une seule greffe fut retenue. Les  expérimentations continuèrent en serre puis en plein champ, à La Petite-Pierre et à Lochwiller de 1988 à 1990.
La variété obtenue a montré une très bonne résistance au froid par des températures atteignant -15 °C, ce qui est une grande qualité pour un rosier jaune, généralement plus fragile. Bien que marquant un terrain peu propice aux maladies, il nécessite, comme tous les rosiers à fleurs claires, un traitement préventif contre l'oïdium.
La fleur, d'un jaune moyen, se distingue par son. port érigé atteignant 80 à 120 cm. Légèrement parfumée, elle présente un diamètre moyen d'environ 10 à 12 cm. Son calice est formé de 25 à 30 pétales et son feuillage est légèrement vernissé et bien réparti sur l'ensemble du pied. Ces caractéristiques la prédestinent à être diffusée auprès des fleuristes.

 

03 88 71 83 33

©2020 par Amis des Roses de Saverne. Créé avec Wix.com

Photos archives SALAR sauf mention contraire