top of page

Rosa gallica 'versicolor' (Rosa Mundi)

Appelé également « Provins panaché », cet ancien rosier horticole est connu au moins dès 1583. C’est certainement une mutation de « rosa gallica 'officinalis' ». Son nom de 'Rosa Mundi' lui aurait été donné en Angleterre, de la maîtresse du roi Henri II, Rosamund Clifford. Sur sa tombe, les moines auraient fait graver « ci-git la rose du monde », soit « Rosamundi ».

 

Un rosier rustique, buissonnant, à la floraison généreuse, aux fleurs semi-doubles, et de taille moyenne. Les pétales sont striées de rose foncé sur un fond rose clair. Cette variété a ensuite été sélectionnée pour ses atouts ornementaux, et non médicales comme la variété d’origine, rosa gallica officinalis.

 Les rosiers Galliques ou « Roses de France » : l’espèce botanique « Rosa gallica » est originaire du Moyen-Orient, et de là elle s’est propagée de l’Europe jusqu’au Caucase. On trouve dans ce groupe des formes horticoles anciennes comme Rosa x damascena, Rosa x centifolia et Rosa x alba. Les rosiers galliques, déjà cultivés par les grecs et les romains, ont des fleurs souvent de couleur foncée, et ils sont peu épineux. Formant des buissons bas couvrants, ces rosiers ont une floraison unique et sont faciles à cultiver. On trouve dans ce groupe les roses de Damas, les Albas, les Centfeuilles, les Mousseux, les Portland.

​La forme double de « Rosa gallica » fut surtout utilisée en médecine, et nommée pour cette raison « Rosa gallica officinalis », « Rose des Apothicaires » ou « Rose de Provins », car elle fut surtout cultivée dans la région de Provins.

Rosa gallica versicolor en est une mutation très appréciée.

Photo Lio et R.S.

Sources

La Roseraie de Saint Clair, Maurice Jay
Help me Find
Promesses de Fleurs

bottom of page